« | Retourner a l'accueil | »



Porte-vélo : tous les modèles disponibles sur le marché

L’achat d’un porte vélo est un vrai casse-tête ! Plusieurs modèles existent chez de nombreux vendeurs plus ou moins spécialisés. Les trois types de fixations sont le porte vélos sur toit, sur boule d’attelage et enfin, le porte vélo sur coffre ou sur hayon : le produit le plus vendu car tous les véhicules ne possèdent par forcément de barres de toit ou de boule d’attelage.
Porte velo
Photo sous licence creative commons par gmeurope

A noter que la législation limite le nombre de vélos à trois pour ces modèles, contrairement aux modèles à pose sur toit ou sur boule d’attelage limités à quatre.

Avant de valider votre choix, discutez...



avec un spécialiste ou recherchez sur les forums des informations sur les notions de base à retenir, et ceci pour tous les produits : le montage (assemblage, encombrement), l’installation des vélos (fixe, verrouillage à clé), l’usage (type de trajets, stabilité du produit à différentes vitesses) et enfin le rapport qualité prix.

Facilité de pose

Le porte vélo sur coffre est le système de fixation que vous croisez le plus sur les routes de nos jours. Il présente plusieurs avantages non négligeables : la pose est rendue simple par le fait que les systèmes de fixations ne se basent que sur des sangles et de ce fait, rend le produit totalement universel, à quelques exceptions près si vous possédez un 4X4 ; l’absence de restriction de hauteur et minimise les manœuvres de stationnement ; idéale pour utilisation occasionnelles ; l’accès facile au coffre et une surconsommation réduite en carburant.

Néanmoins, les sangles, qui doivent être fixées sur tous les côtés du hayon, peuvent se détendre : il est conseillé de faire quelques arrêts pour vérifier qu’elles sont toujours aussi tendues et solidement fixées.

Plusieurs modèles existent mais une notion importante est de savoir comment le système va se fixer à votre voiture, en fonction de l’inclinaison du hayon et du positionnement des feux et de plaque d’immatriculation et quels types de vélos seront transportés : vélo de course, VTT, vélo d’enfant, vélo pour femme sans poutre supérieure.

Des modèles pour tous les prix

Le modèle le plus classique en raison de son prix bon marché (environ 40 €) est celui composé de deux barres d’acier simples entourées d’une gaine en caoutchouc comme supports de vélo et dont les fixations reposent entièrement sur la lunette arrière. Malheureusement, ce porte vélo pourtant très populaire présente de nombreux inconvénients : les fixations exercent une forte pression sur la lunette arrière, la visibilité du conducteur est réduite et les vélos sont entassés, ce qui risque de les abîmer fortement sans parler de la qualité moyenne des visseries et de tubes en acier.

Optez pour les modèles de qualité supérieure avec un prix de vingt à quarante euros plus élevé. Ces modèles présentent de nombreux avantages : des fixations pour les vélos séparés, ce qui évite les chocs entre les pédales et les structures des vélos et si possible, à verrouillage à clé pour plus de sécurité ; des fixations s’appuyant pour une partie sur la lunette arrière et pour l’autre sur la carrosserie de la voiture (début du toit de la voiture ou sur le pare choc) pour une meilleure solidité de pose ; des tubes d’acier et des pièces métalliques avec une protection anti-corrosion pour une utilisation à long terme et par tous les temps.

Commentaires