« | Retourner a l'accueil | »



Cyclisme : Les postures idéales à adopter en vélo

Se balader à vélo est peut-être banal. Pourtant, à un moment donné, on peut ressentir des douleurs un peu partout. Bien se tenir et avoir une bonne posture à vélo est donc essentiel pour que cette pratique ne conduise pas à un « accident » de quel type que ce soit. Ainsi, que ce soit pour une balade en piste ou en VTT, les cyclotouristes, les professionnels et les amateurs doivent prendre en compte la posture à adopter durant le parcours.

Positions de Vélo
Un Cycliste dans les rues de Londres – Creative Commons ProfDEH

Le Réglage de son Vélo

Il faut avant tout que le cycliste soit en harmonie avec son vélo. Quelques réglages doivent être effectués avant...



la mise en pratique. Il ne devrait y avoir aucune douleur, si ce n’est en raison de la fatigue occasionnée par la pratique de ce sport. On doit alors ajuster la selle, le guidon et la potence convenablement.

Pour le guidon, on se réfère à la largeur des épaules. Les cornes de guidon vont servir pour les trajets où on rencontre beaucoup de montées. Les concepteurs ont fait l’étude qu’elles permettent aux mains d’avoir une position neutre et ainsi de ressentir moins de fatigue sur les longs trajets.

VOIR :

Réglages et Ajustements Vélo de Course

Réglages et Ajustements Vélo de Ville

La Position Assise

C’est la position la plus courante du cycliste. Dans ce cas, il va falloir à ce pratiquant adopter la bonne posture pour éviter l’inconfort. Une bonne position signifie que le pédalage doit être facile et que cela doit amortir les saccades de la route. Une fois que le cycliste a bien réglé son vélo, il doit maintenant adopter la bonne posture. La plupart des cyclistes sans expérience ont tendance à porter le poids de tout leur buste à la charpente osseuse.

Bien pédaler sur un vélo
La position cycliste pour bien pédaler sur un vélo – Creative Commons Igs165

Si cette posture ne nécessite pas assez d’effort musculaire, elle présente le risque de provoquer des accidents lorsque la route est très accidentée. Les vibrations et les chocs seront transmis directement par les os. Mais encore, il faut que le dos soit arqué comme un pont. Les chocs et les vibrations seront donc amortis par la courbure du dos. Il faut éviter à tout prix de laisser les coudes droits et bloqués. En effet, en étant légèrement pliés, les coudes vont agir comme des amortisseurs. Quant aux épaules, il faut les faire rentrer vers l’avant pour compenser la fente des coudes. Cette position est à la fois confortable et sécuritaire.

La Position Debout

Cette position est surtout utilisée lorsque le cycliste est en train de grimper une pente. De temps en temps, lorsqu’on s’attaque à une côte, on se balance de la position assise à la position debout. Celle-ci sert non seulement à accélérer la vitesse, mais aussi à se dégourdir l’ensemble du corps. Ce n’est pas facile de passer par ce stade. Il faut cependant faire attention à bien accrocher les pieds avec les pédales, puisque la plupart du temps, lorsqu’on se met debout, le pied a tendance à glisser de la pédale, ce qui pourrait être très dangereux pour le cycliste. Il se peut que sa poitrine heurte son guidon ou encore qu’il se fasse casser le bras.

La Position de Descente

C’est la partie qui nécessite moins d’efforts physiques, mais plus de techniques. Si l’amateur préfère ralentir en faisant de manière intempestive des coups de frein, le professionnel profite de cette occasion pour prendre de la vitesse sans se fatiguer. Il fixe ainsi son bassin sur la selle et maintient les mains en bas du cintre. Par prudence, il faut garder son index et son majeur sur les manettes de freins et garder les fesses bien à l’arrière afin de ne pas trop alléger la roue arrière.

Commentaires