« | Retourner a l'accueil | »



Comparer tous les vélos électriques sur le marché

La décision d’acheter telle ou telle marque de vélo électrique ne se prend pas à la légère. Les acheteurs se fient souvent à plusieurs caractéristiques techniques telles que le poids, l’autonomie, etc., et au prix. Ils ont également une pensée pour l’usage du vélo électrique : usage au quotidien ou occasionnel, pour un entrainement, pour voyager ou encore pour une compétition. Le relief et la distance à parcourir peuvent également peser dans la balance.

comparatif velo electrique comparateur bicyclette electrique

Comparaison de quelques marques de vélos électriques connues

Les marques de vélos...



électriques qui vont être présentées ci-après répondent aux normes et qualités exigées par le domaine. Comme les équipements sont conformes aux exigences du décret n° 95-937 en date du 24 aout 1995 en vigueur jusqu’à aujourd’hui, les vélos électriques distribués sous ces marques ont obtenu l’homologation nécessaire.

Vélos électriques BATAVUS

Les vélos électriques BATAVUS fabriqués par le groupe Accel font partie des meilleures marques sur le marché. Cette marque hollandaise est connue pour sa résistance, son design, sa sécurité et son confort. L’existence des modèles de rayons spéciaux au niveau des roues, les pièces ajustables, la tige de selle et la fourche avant à suspension dotée d’un phare, la batterie Nickel métal-hybride ou NiMH, le paramétrage personnalisé de l’électronique embarquée font partie des caractéristiques des vélos électriques de la marque BATAVUS. Son prix de vente est assez cher, car tous les vélos électriques dépassent les 2 000 euros.

Vélos électriques GIANT

La marque GIANT est considérée comme le numéro 1 mondial dans la catégorie vélo classique. Depuis l’année 2008, cette marque taïwanaise s’est lancée dans les vélos électriques. Ces derniers sont équipés d’une batterie Lithium Ion, sont très légers et dotés de 3 positions d’assistance, ils sont aussi équipés d’une fourche et tige de selle suspendues. Les prix de vente varient de 1 200 à 2 100 euros selon le choix.

Vélos électriques GITANE

La marque française GITANE n’est pas nouvelle pour les fanas du cyclisme, car elle est associée à plusieurs victoires au tour de France. Les vélos électriques GITANE sont composés d’une batterie Lithium Ion, d’un moteur central Panasonic, de trois modes d’assistance et d’un système de propulsion sur certains modèles. Ils sont au top en matière de technologie et de performance. Côté prix, les vélos électriques GITANE coûtent entre 1 000 et 2 000 euros.

Vélos électriques HELKAMA

La marque finlandaise HELKAMA s’adresse aux personnes à la recherche d’un vélo électrique haut de gamme. Mondialement connus, ces vélos se distinguent des autres par leur robustesse, leur excellente qualité, leur usage facile et leur grande autonomie. Le seul hic au tableau est sans doute le prix d’un vélo électrique HELKAMA qui est assez élevé par rapport à la moyenne, pouvant aller au-delà de 3 000 euros.

Vélos électriques KOGA MIYATA

La marque KOGA MIYATA est considérée comme la Rolls Royce du vélo électrique. Fabriqués à la main aux Pays-Bas, les vélos électriques KOGA MIYATA rassemblent en un design exclusif des poignées en cuir et une qualité de pointe avec des cadres garantis à vie, ordinateur de bord programmable par Internet, etc. Le prix de ces bijoux tourne autour de 3 000 euros.

2 Commentaires ”

  1. Ecovelo dit:
    août 3rd, 2011 a 23:29

    Intéressant ce petit descriptif.
    Mais certaines de ces marques ne sont pas toujours faciles à trouver en France.

  2. pat dit:
    août 21st, 2011 a 16:05

    Je suis propriétaire d’un vélo Matra iStep depuis un peu plus d’un an (environ 2700 kms dans Paris).
    Mon choix s’est porté vers ce vélo car il fait partie des rares à garder un cadre classique du style vtt, il y en avait aussi chez Giant. L’intérêt est qu’il peut être utilisé facilement sans l’assistance, seul le surpoids joue en sa défaveur dans ce cas. Budget à l’époque avec une promo, environ 1250 euros avec un équipement de base.
    L’inconvénient, hormis le poids, reste quand même la batterie. Celle ci à une autonomie très variable selon le niveau d’assistance, le poids embarqué et la pente des routes prises. Chez moi, c’était maximum 20 kms avec le niveau d’assistance max et un vélo bien chargé, le tout dans paris donc pas trop de longues pentes. Un an après, à force de charge et décharge et près de 2700 kms, la batterie a perdu nettement en autonomie, je dirai 15 kms grand max dans les mêmes conditions.
    Quand la batterie rendra l’âme, je pense que je me dirigerai vers un bon vélo classique, car à 450 euros la batterie ça fait quand même cher, au bout d’environ 2 ans j’estime.

Commentaires