« | Retourner a l'accueil | »

Choisir correctement les roues de son vélo de course

Plusieurs éléments aussi importants les uns que les autres composent les roues d’un vélo de course. Cependant, le choix de ces roues dépend des activités et de la forme du cyclosportif.

Les roues de vélo de course
Un vélo de courseCreative Commons Moebiusuibeom-en

Les jantes et les rayons

Par rapport à un vélo de ville, un vélo de course aura moins de rayons, car ce dernier doit supporter des charges supérieures et nécessite, par conséquent, des roues robustes. Ces...vélos comportent des jantes sur lesquelles sont apposés des boyaux ou des pneus. Lorsque vous montez une roue, fixez les rayons sur la jante. Ces rayons doivent être liés aux flaques du moyeu. Le moyeu contient en son intérieur des roulements à l’origine de la rotation des pneus. La qualité des roulements garantit la fluidité au roulage et requiert moins d’énergie aux cyclistes.

Le poids

Votre poids est le premier critère à prendre en compte avant de vous équiper. En effet, l’équipement d’une personne qui pèse plus de 80 kg doit être différent de celui d’une autre de moins de 80 kg, car le poids amplifie les sollicitations sur la jante, les roulements et les rayons. De la même manière, votre gabarit influence la torsion et la puissance. Pour les cyclistes plus en forme, il serait plus profitable d’acheter des roues plus solides et rigides fabriquées en carbone ou en aluminium et évitez les roues légères à rayons allégés ou faibles.

La forme

La forme constitue le second critère. Pour les cyclistes débutants ou ne pouvant réaliser qu’un minimum de kilométrage par an, il est inutile de choisir des jantes en carbone, rigides ou ultra light. Si vous aimez découvrir des sensations, attelez-vous d’abord à une préparation physique et choisissez des pneus milieu de gamme. Pour bien choisir les roues destinées à l’entraînement, il faut opter pour celles qui peuvent supporter les changements de climat. Elles ne nécessitent ni d’entretien ni de lavage et doivent être en aluminium. Pour absorber les chocs, il est préférable d’user d’un nombre suffisant de rayons classique.

Le type de parcours

Sur des parcours plats, les pneus doivent être aérodynamiques. Puisque la dépression crée une traînée d’air vers l’arrière, vous devez privilégier les roues à forte inertie et privilégier les rayons plats. Quant aux parcours montagneux, il est recommandé de privilégier un gain de poids. Pour ce faire, vous pouvez opter pour des roues en carbone, légères et polyvalentes soit pour des roues en aluminium plus légères et épurées. Si vous roulez sur des parcours parsemés d’aspérités ou pavés, vous devez privilégier des roues solides et pas trop légères. Si vous faites uniquement des compétitions sur des parcours plats et cols, des roues milieu de gamme en aluminium seraient suffisantes. Cependant, elles doivent être confortables et fiables.







Commentaires