Choisir la bonne taille de vélo

Si vous êtes un amateur de cyclotourisme et que vous voulez investir dans un vélo, la première question à laquelle répondre est quelle est la taille de vélo qui sera le mieux pour vous. En effet, le vélo doit être adapté à la morphologie de son cycliste pour une conduite confortable et qui ne génèrera pas de douleurs incongrues à la fin de la journée. Mais comment savoir si un vélo est bon pour nous ?

L’essayer pendant quelques minutes n’est pas suffisant, car...



les conséquences néfastes d’un vélo inadapté apparaissent au bout de quelques heures de cyclisme. Heureusement, les scientifiques se sont occupés de la chose et ont développé une formule assez simple pour connaitre la taille de son vélo idéal.

Vidéo taille de vélo


Musique par Mr Key – amalgamez.com

Bonne taille vélo

Pour avoir une bonne taille vélo la règle est la suivante :

Pour un vélo de route : longueur de l’entrejambe x 0,66

Pour un VTT : longueur de l’entrejambe x 0,59

La longueur de l’entrejambe est composée de :

Comment mesurer son entrejambe ? Placez-vous contre un mur en collant les talons au mur. Espacez vos pieds de 10 cm. Prenez un annuaire téléphonique et remontez-le entre vos jambes pour ressentir l’appui d’une selle. Marquez l’endroit correspondant sur le mur. Mesurez la distance avec le sol et vous avez votre entrejambe. Utilisez ce chiffre avec le coefficient approprié dans votre cas pour avoir une idée assez précise de la taille de bicyclette dont vous avez besoin. Veillez à mettre vos vêtements et chaussures habituels pour le cyclisme pour que ce chiffre reflète la réalité.

Une astuce rapide (mais pas aussi précise) de vérifier si un vélo est à la bonne taille, il suffit de mettre le vélo entre les jambes en étant debout au-dessus du tube horizontal du cadre. Dans cette position, on doit pouvoir passer trois doigts entre le tube et l’entrejambe.

Le cadre idéal est celui sur lequel on est le plus confortable quand on est assis et qu’on penche en avant avec les mains sur le guidon. On peut modifier le guidon et la selle pour avoir une bonne position par apport au cadre. Cela permet de trouver sa position idéale. La position et la longueur du tube sont aussi importantes. Les cyclistes « montagniers » aiment que le tube principal du cadre soit plus bas afin de ne pas se blesser en amortissant des chocs.